Profession : Évaluateur agréé

Rôle

Le rôle de l’évaluateur agréé consiste à formuler une « opinion dûment motivée et pleinement défendable sur la valeur d’un bien immobilier ou d’un droit immobilier » pour une fin particulière (ex. : achat, vente, expropriation), à une date donnée. Ses préjugés, ses intérêts personnels et ses préférences ne figurent pas dans sa démarche professionnelle.

Membre d’un ordre professionnel, l’évaluateur agréé doit respecter des normes de pratique et un code de déontologie. Il est également soumis à des inspections relatives à sa pratique professionnelle. De plus, il détient une assurance de responsabilité professionnelle, ce qui permet à sa clientèle d’exercer  un recours en cas d’insatisfaction, d’infraction ou d’erreur.


Formation

Le titre d’évaluateur agréé garantit des services de qualité et des recours pour le public. Pour obtenir ce titre, il faut franchir plusieurs étapes.

Il faut tout d’abord obtenir un diplôme universitaire donnant ouverture au permis délivré par l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec (OEAQ). Les diplômes qui donnent ouverture à ce permis sont, entre autres, les suivants :

  • baccalauréat en administration des affaires (par cumul de certificats incluant le certificat en immobilier de l’Université du Québec à Montréal);
  • baccalauréat en administration des affaires (concentration Gestion urbaine et immobilière) de l’Université Laval.

Il faut ensuite effectuer un stage d’un minimum de 48 semaines, suivre les cours de formation de l’OEAQ sur la déontologie et les normes de pratique professionnelle, réussir un examen d’admission et fournir les pièces requises pour la délivrance du permis.

Il est à noter que toute personne qui obtient le permis d’évaluateur agréé délivré par l’OEAQ doit être inscrite au tableau de l’OEAQ pour pouvoir utiliser le titre d’évaluateur agréé. Pour vérifier si un évaluateur est inscrit à ce tableau, vous pouvez vous adresser à l’OEAQ (www.oeaq.qc.ca).